Développé par Thibaud DT

CHANGEMENT DE TARIFICATION Retour aux newsletters

img

L’APICEM travaille depuis près de 25 ans avec pour unique objectif celui de satisfaire ses utilisateurs en mettant à leur disposition des outils liés aux nouvelles technologies d’information et de communication (NTIC) dans le domaine du soin ou travail en réseau de professionnels de santé.
Elle l’a fait selon un mode original de financement basé sur celui d’une mutualisation des coûts.
Pour cette confiance que vous nous accordez chaque année lors de votre renouvellement, toute l’équipe vous adresse ses plus sincères remerciements et vous renouvelle sa volonté de continuer cette belle collaboration. 

Depuis 2015, et malgré les augmentations respectives des indices ONDAM* (+11% en 5 ans), SYNTEC** (+ 8,3 % en 5 ans) et des frais d’envois et d’affranchissement majorés de plus de 52%, l’APICEM n’a pas augmenté les tarifs de ses abonnements aux services des messageries sécurisées en santé APICRYPT et MiSS.
Compte tenu de la facturation différenciée pour les cabinets de groupe, les revenus de l’APICEM ne sont que de 36 € TTC en moyenne par praticien et 62 € TTC pour les praticiens de ville (20% sont donc perçus pour le compte de l’État).

Pendant longtemps, et autant que possible, nous avons voulu maintenir la stabilité des tarifs APICRYPT malgré toutes les contraintes avec lesquelles nous devons composer.

L’État, sans démontrer une justification impérieuse de santé publique, a mis en place, sur des fonds publics, d’autres outils de messagerie et a imposé à l’existant une interopérabilité à la charge exclusive des utilisateurs des solutions éprouvées.
L’État a également souhaité continuer cette logique de transfert des coûts financiers vers les opérateurs en passant d’une procédure d’agrément (instruction des dossiers par les services publics) à une certification (par un tiers aux frais des opérateurs). 
Après avoir financé, de 2015 à 2017, toutes les démarches pour obtenir l’agrément HDS (Hébergeur de Données de Santé), l’APICEM a entrepris le travail nécessaire, « obligatoire » et coûteux de passage à la certification HDS. Cette nouvelle exigence implique de travailler de concert avec des agences spécialisées pour monter ces dossiers techniques et administratifs.

De plus, en raison des développements et des investissements liés à APICRYPT V2, nous avons dû faire face à des coûts non prévus initialement. Les nouvelles fonctionnalités et leurs adaptabilités à tous les systèmes exploités et utilisés par les professionnels de santé sont très chronophages et nécessitent de mobiliser des équipes de techniciens et développeurs à plein temps. 
Ce déploiement, à marche forcée, qui n’était ni souhaité ni attendu par les utilisateurs d’APICRYPT, doit se poursuivre et s’achever avant la fin 2020. Cela implique des efforts de formation et de communication auprès de ses utilisateurs. 

En janvier dernier, nous vous informions que son modèle économique actuel avait atteint ses limites fixées par la gestion de plusieurs dizaines de milliers d’abonnements, devenue parfois très complexe.
Des ajustements de tarifs et des modalités de paiement ont été mis à l’étude. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de vous informer de ces changements. 

Nous avons décidé de mettre en place un abonnement mensuel (sauf pour les établissements de soins ou d’hébergement) ainsi qu’une démarche de réduction des coûts qui passera, entre autres, par la dématérialisation des clefs de cryptage et d’authentification pour éviter les soucis de début d’année, liés au changement d’installation des clefs, devenus très impactant.

De nouvelles méthodes et outils de suivi des dossiers utilisateurs sont en cours de déploiement. Ils seront surtout basés sur la dématérialisation des échanges comptables et administratifs de l’APICEM avec ses utilisateurs et sur l’utilisation optimisée de l’espace personnel accessible sur notre site internet.

Un autre gros chantier a été entrepris afin de faciliter et alléger la tâche de nos techniciens. En effet, avec plus de 85 000 utilisateurs actifs, l’assistance technique n’est plus parfaitement adaptée aux nouvelles attentes, en particulier lors des pics de charge de début d’année. 
C’est pourquoi le site internet, après avoir été revu sur la partie esthétique et ergonomique, va encore évoluer en termes de fonctionnalités. 
L’aide et l’assistance en ligne ont complètement été revues afin de faciliter l’accès rapide aux réponses attendues. Les tutoriels en ligne d’aide à l’installation des outils, très visionnés en ce début d’année, vont voir leur liste s’agrandir d’ici début mars. 

Enfin, l’APICEM est confrontée à une concurrence redoutable et se trouve dans une position peu confortable au sein de l’espace de confiance MSSanté. Les services fournis gracieusement aux praticiens de ville ébranlent APICRYPT sur un même secteur économique.

En ce qui concerne le financement du service MAILIZ, il convient de préciser que sa réalisation a été financée via le budget alloué à l’ASIP Santé par l’assurance maladie, sur le sixième sous objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM), à hauteur de 2,442 Millions d’euros pour la seule année 2018.

L’APICEM exploite le service de messagerie sécurisée depuis 1996. APICRYPT existait depuis plus de  18 ans quand la solution MSSanté a été imposée sans consultation préalable, a rendu service à des milliers de professionnels de santé et à des millions de patients ou d’usagers du système de soins.

Plusieurs pistes, permettant de maintenir cet équilibre basé sur la mutualisation des coûts, ont été utilisées. La recherche de l’équité la plus optimale a été la motivation première de l’APICEM qui, rappelons-le, n’a ni investisseurs ni actionnaires motivés par des revenus financiers. 

Ce qui change…

À compter du 1er avril 2020, le calcul du nouveau tarif d’abonnement aux services APICRYPT se fera de la manière suivante :

Exemple pour un professionnel de santé avec une clé individuelle en 2020 :
Abonnement au système APICRYPT  = abonnement mensuel de 3 € x 12 soit 36 euros 
Clefs de chiffrement APICRYPT et de signature sur CD-ROM = 42 €
Clefs de chiffrement APICRYPT et de signature sur Clé USB = 45 €

Soit tarif sur CD-ROM : 78 € (au lieu de 72 €)
Soit tarif sur Clé USB : 81 € (au lieu de 75 €)

Pour les établissements de soins, le tarif applicable au 1er avril 2020 se fera sur la base du nombre réel de lits ou places. Ce type de tarification se verra généralisé en 2021 aux EHPAD.

En 2021 et 2022, l’abonnement sera mensualisé. Le montant des clefs de chiffrement APICRYPT devrait être de 20 € TTC et l’abonnement au service sera de 5 € TTC/mois pour un professionnel de santé en clé individuelle. Nous escomptons une baisse du coût de revient des clefs de chiffrement grâce à une dématérialisation de celles-ci.

De même dans le but de simplifier la gestion des dossiers des établissements de soins et EHPAD, ceux-ci se verront proposer à terme l’abonnement par année civile (de plus en plus demandé).

Cliquez ici pour en savoir plus sur votre nouveau tarif.
Nous restons à votre entière disposition pour tout complément d’information. 

Cette augmentation modeste est nécessaire pour pérenniser la solution APICRYPT, prévoir les mises à jour des outils annexes, donner un avenir à l’APICEM et pouvoir porter de nouveaux projets au seul bénéfice de ses objectifs statutaires.

Nous n’avons aucun doute sur le fait que vous comprenez la situation dans laquelle se trouve l’APICEM et son obligation de changement de tarification. 

Nous attachons une importance primordiale à la relation que nous entretenons avec nos utilisateurs. 
Toute l’équipe de l’APICEM souhaite vous garantir qu’elle continuera à attacher la même importance à la réalisation des missions qui lui sont confiées depuis 1996.

En vous remerciant, par avance, pour votre compréhension, nous vous prions de croire, chère utilisatrice, cher utilisateur, en notre sincère considération. 

Dr Alain CARON 
Président de l’APICEM 

* Indice ONDAM : Objectif national de dépenses d'assurance maladie
Plus d’informations : http://www.financespubliques.fr/glossaire/terme/Eco_ONDAM/

** Indice SYNTEC : Indice reconnu par le ministère de l’Économie et des Finances, l’indice Syntec est calculé par la Fédération Syntec et communiqué tous les mois aux établissements de la branche qui en dépend.
Plus d’informations : https://www.syntec.fr/indicateurs/indice-syntec/

Retour aux newsletters