Développé par Thibaud DT

APICRYPT au sein des établissements de soins, faire mieux, c'est possible.... Retour aux newsletters

img
La progression du nombre d'utilisateurs d'APICRYPT au sein des établissements de soins est possible dès aujourd'hui. Une démarche proactive pourrait être rapidement très productive. La coordination des soins serait beaucoup plus efficace et l'économie induite conséquente. 

L'explication en quelques lignes...
L'abonnement APICRYPT des établissements est calculé sur le nombre de lits (et non par rapport au nombre de praticiens) puisque cette donnée est la seule à être invariable sur une année. 

À ce jour plus de 900 établissements de soins ou groupement d'établissements sont enregistrés comme tels parmi les utilisateurs APICRYPT. On estime à 1200 le nombre d'entités juridiques utilisatrices. 

La France dispose de 411 000 lits hospitaliers. 

APICRYPT en équipe au moins 352 840, soit 85,9% des lits hospitaliers français.

On peut ainsi calculer que 157 000 praticiens hospitaliers sont en mesure d'adresser des courriers sécurisés par APICRYPT et parfois depuis de nombreuses années. 
Dans les faits, seuls 19 703* utilisateurs hospitaliers se servent d'APICRYPT (sur les 3 derniers mois), soit 12,7 % de ceux qui ont effectivement la possibilité de l'utiliser. 
Dans le même temps, 25 353 généralistes libéraux sur les 53 700 existants sont utilisateurs soit 47,21 %. 
Si les praticiens hospitaliers avaient le même taux d'utilisation que les généralistes libéraux, ils seraient alors 86 179. 

C'est ainsi que les seuls 226 utilisateurs réguliers du CHU de NANCY ont généré en 12 mois, 466 372 courriers à destination de 3 580 destinataires différents permettant ainsi une économie de plus de 396 400 euros**, soit 6 postes infirmiers à temps plein! 
En 2014, 12 millions d'hospitalisations, 39 millions de consultations externes de spécialistes, 24 millions de consultations de généralistes, 15 millions d'actes d'imagerie auraient pu générer 90 millions de courriers utiles à un parcours coordonné de soins, dématérialisé

Dans un contexte que l'on connaît difficile, une économie de 76,5 millions d'euros** de frais d'affranchissement aurait pu être faite ! 

Rappelons également que le Décret n° 2016-995 du 20 juillet 2016, relatif aux lettres de liaison, précise que ces dernières doivent être transmises le jour de la sortie du patient par messagerie sécurisée. 

À méditer... 

*Chiffres Mai 2017 
** Coût d'une feuille A4 + enveloppe + timbre : 0,10 + 0,05 + 0,70 = 0,85 euros 
*** Hors doublons et erreurs
Retour aux newsletters