Suite aux travaux importants qu’a nécessité APICRYPT Version 2, la relance progressive des différents projets est en cours depuis décembre 2018.

Le serveur de normalisation

L'APICEM proposera un serveur de normalisation du dictionnaire propre au laboratoire de biologie basé sur la norme LOINC, à laquelle est associée la signature électronique ainsi que le suivi du courrier.

Il permettra de valider les modifications appliquées aux résultats.


Le DM2P

  • Le Dossier Médical Professionnel Partagé (DM2P) est un dossier médical partagé
  • Il est à usage strictement professionnel
  • L’accès au dossier médical est sécurisé et restreint aux seuls médecins
  • Le DM2P est actuellement encore en phase d’expérimentation et de mise au point. Le logiciel va être repensé en système de modules que les médecins pourront sélectionner afin de trier les documents présents dans les fiches du patient et les présenter sous forme d'onglets : « Biologie » qui proposera des outils de présentation graphique des résultats, « Administratif » qui présentera toutes les informations concernant le patient, un onglet « Prescription » ou un onglet « Documents » permettant de visualiser tous les courriers reçus triés par spécialité (cardiologie, neurologie, etc..). L’accès à un système de partage des documents entre professionnels de santé avec des outils de recherche avancée basés sur une indexation des messages sera proposé.

APICRYPT Mobile (nouvel APIWebmail sur smartphones et tablettes)

Cette mise à jour sera sûrement l'occasion de revoir le système de formulaire afin de le rendre plus dynamique et ainsi proposer, à nos utilisateurs, la création de formulaires qui pourront être adaptés aux multiples usages.


La prescription dématérialisée

En collaboration avec des pharmaciens, l'APICEM a le projet de diffuser un service de prescriptions dématérialisées. Ses intérêts sont multiples :

  • La capacité pour les prescripteurs d’opposer leurs statistiques de prescription à celles de l’assurance maladie basées sur les statistiques de délivrance
  • Un meilleur suivi des prescriptions
  • La simplification du processus de délivrance de produits pharmaceutiques et de l'alimentation des automates
  • La mise en œuvre d’un dispositif de traçabilité
  • La conservation des échanges
  • L’analyse statistique au bénéfice de travaux de recherche ou d’intérêts généraux comme la lutte contre l’iatrogénie médicamenteuse par exemple.

Un test du prototype a été effectué l'année dernière. Une étude de ces tests va devoir être effectuée afin de finaliser un cahier des charges et reprendre le développement de l'application.


Pour toute demande d’information complémentaire sur ces projets, contactez-nous